jeudi 22 mai 2008

TORAH SPOT BE'HOUKOTAI (5)

ב"ה

Jeudi 22 mai 2008 - 17 Iyar 5768
Veille de Lag Baomer
Pour la Refoua Chléma de Yossef Its'hak ben Myriam

'Houmach
La paracha se poursuit par l'énoncé des règles de calcul de la valeur de certains vœux comme par exemple, celui de consacrer une terre à D.ieu.

Tehilim

Lire les Tehilim 107, (קז) et 83 à 87 (פג-פז)

Tanya

Likouteï Amarim: chapitre 49Après avoir expliqué dans les chapitres précédents que, par amour pour son peuple, D.ieu contracta Sa "lumière" afin de permettre l'existence des monde, l'Admour Hazaken explique dans ce chapitre la notion de « contractions » subies par la lumière divine. Il conclura que, de la même façon que par amour pour Son peuple, D.ieu ôta tous les obstacles à la création des mondes, ainsi, un Juif doit par amour pour D.ieu ôter tout obstacle qui le gênerait dans son service divin. Et, de la même façon que D.ieu nous illumine d'une vitalité qui est une lumière élevée, ainsi un Juif ne peut se contenter d'un service de D.ieu limité mais, doit aller au-delà de toute limite pour son Créateur.

Rambam
Mitsva positive N° 226 :C'est le commandement nous enjoignant d'exécuter ceux qui transgressent certains commandements, par le glaive.Mitsva positive
N° 227 :C'est le commandement nous enjoignant l'exécution légale par strangulation de ceux qui transgressent certains commandements.
Mitsva positive N° 230 :C'est le commandement nous enjoignant de pendre certains parmi ceux qui sont condamnés à mort par ordre du Tribunal.
Mitsva positive N° 231 :C'est le commandement nous enjoignant d'enterrer tous ceux qui ont été exécutés par ordre du Tribunal le jour de leur exécution.
Mitsva négative N° 66 :Il est interdit de laisser sur le gibet jusqu'au lendemain matin le supplicié pendu.

Hayom Yom
Dans le Chema Israël que certains récitent le matin, avant la prière, afin de s'acquitter de la Mitsva de le dire en son temps, on répète deux fois les trois derniers mots du Chema et l'on conclut par le mot "Emet" (Sidour p.48). Dans le Chema que l'on dit avec les Tefilin de Rabbenou Tam ou de Chimoucha Rabba, on ne double pas les derniers mots mais on dit "Emet"..
A Lag Baomer, aux alentours de 5604 (1844), le Tséma'h Tsédek rapporta l'explication suivante du Baal Chem Tov:"Il est écrit "afin que vous soyez, une terre de convoitise, parole de l'Eternel, D.ieu des Armées célestes". Tout comme les plus grands savants n'arriveront jamais à percer les grands secrets de la nature, les immenses ressources que D.ieu plaça dans la terre, car "tout vient de la poussière", de même personne ne découvrira jamais la limite des immenses trésors que renferme un Juif, terre de convoitise de D.ieu."Le Baal Chem Tov conclut:"Je veux faire que les Juifs fournissent la production à laquelle on est en droit de s'attendre de la part de la terre de convoitise de D.ieu."

Un jour - une hala'ha
Qu'est-ce que Lag Baomer?

Nous comptons quarante-neuf jours entre Pessa'h et Chavouot.
Le 33ème jour s'appelle Lag Baomer. Ce jour-là cessa une terrible épidémie qui avait frappé mortellement les 24.000 élèves de Rabbi Akiva : il n'en survécut que cinq !Par ailleurs, ce jour-là marque aussi la «Hilloula» (anniversaire du décès du juste) de Rabbi Chimone Bar Yo'haï, un des plus prestigieux élèves de Rabbi Akiva. Celui-ci avait demandé que ce jour devienne un jour de fête en son honneur, car c'est ce jour-là qu'il délivra son enseignement ultime : le Zohar, le livre de la Splendeur, œuvre fondamentale de la Kabbala.Ce jour-là, on fait sortir les enfants dans les forêts, ils allument de grands feux et jouent à l'arc (en souvenir de l'arc-en-ciel qui n'apparut pas du vivant de Rabbi Chimone grâce à son grand mérite).On coupe les cheveux des petits garçons qui ont eu trois ans depuis Pessa'h. On a la coutume de manger des caroubes, qui furent la seule nourriture de Rabbi Chimone et de son fils lorsqu'ils se cachaient des Romains dans une caverne.
On ne dit pas les prières de supplication («Ta'hanoun»).

Délivrance & Machia'h
Ainsi, "vous résiderez en paix dans votre terre et nul ne vous menacera. Je donnerai la paix dans le pays", de sorte que tous les juifs, ceux de Terre sainte et ceux du reste du monde, en particulier les enfants, puissent mériter, très bientôt et de nos jours, d'aller à la rencontre de notre juste Machia'h.Lorsqu'il viendra, se réalisera la conclusion de ces versets, "Je briserai vos jougs" et l'Eternel fera disparaitre les murs de l'exil et les contraintes de cette période. Alors, "Je vous conduirai la tête haute", très prochainement, vers la délivrance véritable et complète.

Réalisé pour l'élévation de l'âme de Nicole Mazal Tob bat Eliahou ZELTZER ע"ה ז"ל
A la mémoire de Rabbi Moshe ben Rabbi Dov Ber LEVERTOV ע"ה ז"ל
Source : www.kehilat-chneor.com

Aucun commentaire: